Manucure et pédicure à DC

index manicureDepuis des années, je vais chez Red Door Salon & Spa. L’ambiance est cosy, chic et si relaxante dans un cadre très professionnel.Je me rends généralement à celui qui se trouve à Friendship Heights. Je vous le recommande vivement. Pour une pose vernis ($28) et une pédicure (mini pédicure: $38), comptez entre $66 et $100. Ceci inclut le tip. Ça vaut le coup car je reste en moyenne un mois avec des pieds nickel et en moyenne une semaine avec des mains parfaites.

Certaines esthéticiennes sont plus douées que d’autres et posent vraiment bien les vernis alors que d’autres sont justes Ok. Je prends tous mes RDVs via leur site web et j’y choisis l’esthéticienne que je veux.

Publicités

Boit-on du bon café aux États-Unis?

Je pense que oui. Dans tous les cas, vous avez beaucoup de choix et vendre du café est une industrie florissante. Mais c’est cher. Starbucks domine le marché mais si vous êtes ouvert à de nouvelles idées, je vous recommande Compass Coffee, The Wydown (au 1924 14th Street NW) et une petite marque que je viens de découvrir et qui s’appelle Black Lion Café: Ils sont spécialisés dans le café éthiopien, même style que Starbucks mais premium. J’y ai acheté un café moulu à…$18.00 mais c’est du 100% Arabica. Les pastries de The Wydown sont excellents et la boutique est a deux pas de Trader Joe’s (1914 14th St NW Washington).

Les cafés américains sont généralement trop larges. Sur la photo ci-dessus, c’est un petit café. Je me contente généralement d’un bon espresso à l’européenne.

La Coupe du Monde de football vue des États-Unis

indexCCJ’ai toujours dit que les médias américains sont un formidable outil de propagande qui endoctrinent véritablement les Américains et leur imposent leur façon de penser, leur vision du monde, etc. N’en déplaise à beaucoup, au sujet des médias, Trump a souvent raison. Voici un parfait exemple. Lire la suite

La politique des pourboires (tips) aux Etats-Unis

Si vous n’avez pas grandi aux Etats-Unis, vous allez mettre du temps à comprendre et surtout à accepter la politique des pourboires aux Etats-Unis. Je ne suis pas pingre mais j’ai eu du mal à accepter cette idée selon laquelle le pourboire n’est pas obligatoire, mais il n’est pas non plus facultatif ! Et je ne trouve pas du tout valide l’argument selon lequel il faut donner un tip aux serveurs parce qu’ils sont mal payés. Est-ce le problème des clients? Pour moi, c’est plutôt le problème du restaurant. Anyway, je me suis habituée à cette coutume américaines et je laisse généralement un pourboire entre 15 et 25% lorsque je vais au restaurant. Et souvent je donne un tip au chauffeur de taxi (même Uber s’y est mis) et je laisse toujours un tip à ma coiffeurse. J’ai du mal avec le livreur de pizza et par conséquent dans 99% des cas, je commande la pizza et je vais la chercher moi-même. Lire la suite

Boston, ville raciste? Oui! D’après le Boston Globe

1) Boston really does have a racist reputation
A poll commissioned by the Globe found that 54 percent of black people across the country rated Boston as unwelcoming to people of color, far more than other cities included in the poll such as New York, Atlanta, Chicago, and San Francisco.

2) Black families are much poorer than white ones

3) Greater Boston is whiter than most other major metro areas
More than two dozen towns in Massachusetts — including Manchester-by-the-Sea and Plympton — had no black residents at all, according to recent Census estimates. This helps explain why so many black residents say they feel isolated.

4) It is hard to find prosperous black neighborhoods in metro Boston
Many black professionals said they feel particularly isolated here. Because of the relatively small black population and stubborn income gap, there are few middle-and-upper-class black neighborhoods in the region.

5) Discrimination is real

6) Black enrollment at many colleges remains low
At Harvard University, just 5 percent of students are black, less than half the national average for black enrollment for schools offering at least a bachelor’s degree. At Boston University, it’s just 4 percent, little changed from 1980.

7) Boston’s newest neighborhood is also one of the whitest

8) Health care is segregated, too
Much like neighborhoods, some Boston hospitals show signs of segregation. Just 5 percent of patients at the prestigious Mass. General Hospital are black, compared with 40 percent at Boston Medical Center a few miles away. Much of that is because of geography. Mass. General is in a largely white neighborhood, while Boston Medical is closer to black neighborhoods. But even when the Spotlight Team looked at specific neighborhoods, it found white patients were more likely to go to Mass. General, while black patients were more likely to go to Boston Medical. Partly, that’s because some lower-cost insurance plans often used by blacks don’t pay for care at Mass. General. In addition, some black patients said they felt more comfortable at more diverse hospitals with more black doctors.

9) Boston’s image has been damaged by a few racist sports fans

10) Few black people hold positions of power
The entire congressional delegation is white. And only one black candidate has won election to statewide office in the past 45 years (former governor Deval Patrick).

11) There are plenty of potential solutions
Experts say there’s no single salve to repair Boston’s reputation and erase racial disparities.

Pour en savoir plus – Cliquez ici

Amazon Alexa est une excellente invention pour ma cuisine…

Depuis un temps, j’essayais de trouver un poste radio pour écouter les news/musique le matin lorsque je cuisine, avant d’aller au travail. Je ne suis pas très télé et préfère écouter que de regarder le matin. La cuisine est déjà très encombrée. Donc, je recherchais un petit poste radio qui n’a pas peur de l’eau, etc. et qui pourrait « survivre » dans ma cuisine. Lire la suite