LU SUR LE NET – Jamais trop jeune pour un antidépresseur?

Il y a quelques temps, j’avais écrit un post sur la médecine aux Etats-Unis et le fait que même chez les médecins, la 1ère motivation c’est l’argent et qu’il est extrêmement difficile de faire 100% confiance même à son propre médecin encore moins à d’autres thérapeutes. D’où l’importance de toujours faire son homework comme les Américains aiment si bien le dire et, pour d’importants diagnostics, d’avoir au moins 2-3 avis.

Hier, je suis tombée sur un article qui m’a profondément dégoûtée. Voici l’idée comme le résume si bien un médecin: « Some doctors say there is too much emphasis on medicating children instead of working with them and their caregivers to understand what is triggering their behavior. Dr. Glenn Saxe, chairman of child and adolescent psychiatry at NYU-Langone Medical Center and a proponent of trauma-focused therapy, says psychiatry has missed « big opportunities to help children. This problem has led to kids being medicated more and more. »
Et les pauvres sont les 1ères victimes de ce système. Lire aussi cet article. Extrait…..
…She has arranged for her foster children to get whatever therapies the system offers, including occupational and play therapy, but that isn’t enough, she says. « They are not manageable. They are angry at everybody, » she says. « The drugs seem to calm them down somewhat. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s