Une nourrice soupçonnée d’avoir administré un anxiolytique à un bébé pour le calmer

Une assistante maternelle, dont l’âge n’a pas été précisé, est soupçonnée d’avoir donné du Lexomil à ce petit garçon, âgé d’environ 6 mois, qu’elle gardait, afin de ne pas être dérangée.
SUITE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s